Authentification
 

En quelques mots

Les êtres humains ont une capacité innée à reconnaître leurs congénères, une grande partie de notre société repose sur cela. Ils possèdent un système d’identification très évolué et à facteurs multiples tels que l’apparence, la voix, la manière de parler, la posture, etc.

Cette habileté humaine est quelque chose qui manque cruellement aux ordinateurs. Bien qu’il existe certains systèmes automatisés de reconnaissance faciale, ceux-ci sont loin d’être au point. Le "secret partagé", c’est-à-dire le mot de passe, reste donc le facteur d’authentification prépondérant pour un ordinateur. Cependant les facteurs d’authentification sur machine sont encore bien éloignés de nos facultés naturelles à reconnaître les personnes et représentent ainsi souvent le maillon faible de la sécurité de l’information. En effet, l’authentification est loin d’être une procédure prise au sérieux par les êtres humains. Elle est plutôt considérée par la plupart d'entre nous comme un mal nécessaire. Pourtant, c’est souvent la seule protection que les utilisateurs ont face à l’utilisation frauduleuse de leur identité en ligne.

Facteurs d’une authentification

L'authentification sur un ordinateur se fait par différentes manières, classées ici selon 4 facteurs :

Authentification par quelque chose que vous savez

Il s'agit généralement d'une authentification par mot de passe ou par code pin. L'avantage de cette manière de s'identifier réside dans la simplicité de sa mise en œuvre et dans le fait que la plupart des gens sont familiers avec cette forme d'authentification. Les inconvénients sont cependant multiples:

  • Un mot de passe peut facilement être copié à l'insu de l'utilisateur légitime. L'on peut se faire voler son mot de passe par exemple lors d'une attaque de type 'codes malicieux' ou 'phishing' ; en les sauvegardant sur un site web non sécurisé par SSL ; ou encore par le simple fait que quelqu'un regarde par-dessus votre épaule et note votre mot de passe lorsque vous l'inscrivez ('shoulder surfing').

  • Beaucoup de personnes utilisent des mots de passe faciles à deviner par autrui, comme le montre notamment l'étude faite suite à l'exfiltration des mots de passe du site rockyou.com.

  • Beaucoup de personnes utilisent le même mot de passe pour plusieurs applications. Si un agresseur arrive à compromettre l'une de ces applications en utilisant votre mot de passe, il ne tardera pas à essayer ce même mot de passe pour s'infiltrer dans les autres applications.

Authentification par quelque chose que vous possédez

Cette manière d'authentification se réalise généralement grâce à une clé permettant un accès physique à l'ordinateur; à une carte cryptographique que l'on garde le plus souvent dans son portefeuille ; ou encore grâce à une carte du type 'TAN'.

Le niveau de sécurité de cette manière d'identification dépend de la facilité à faire des copies de l'outil concerné.

Il est par exemple très facile de copier une carte TAN (par photo, par photocopieuse) ; il est également facile de faire une double d'une clé.

Par contre, il est impossible de faire une copie d'une carte 'LuxTrust'. Les avantages d'un tel système d'authentification sont:

  • la certitude d'avoir une carte non-reproductible

  • trois essai erronés mènent au blocage de la carte

  • lors d'une perte, la carte peut être révoquée et ne fonctionnera plus, même si le voleur est en possession du code PIN

Authentification par quelque chose que vous êtes

Il s'agit ici de l'authentification par empreinte digitale, ou encore la reconnaissance par la disposition de vos veines dans votre main ou l'image de votre rétine.

Authentification par quelque chose que vous savez faire

Il s'agit ici le plus souvent de faire copier à l'utilisateur un mot déformé (les fameux champs « captcha », où l’on vous demande de recopier un mot par exemple). Cette manière d'identification permet surtout de différencier les êtres humains des ordinateurs, et non les êtres humains entre eux, car la plupart des compétences humaines sont partagées par de larges groupes de la population et l’identification ne serait de ce fait pas être univoque.

Authentification par facteurs multiples

L'on comprend par authentification à facteurs multiples, l'utilisation d'au moins deux des trois premiers facteurs d'authentification. Il va de soi que plus on utilise de moyens d'authentification, plus on augmente le niveau de sécurité de l'accès aux informations.

N'oublions pas non plus que plus un bien ou service en ligne attire l'intérêt d'un attaquant, plus celui-ci mettra en oeuvre les efforts pour y arriver. C'est pour cette raison, que les services en ligne sont sécurisés selon différents niveaux. L'idéal pour la sécurité d'accès serait biensûr de toujours utiliser des authentifications à facteurs multiples. Malheureusement le coût de la mise en oeuvre, l’accessibilité à la technologie et l'évolution constante des solutions liées à la sécurité, font que actuellement ce comportement n'est pas encore une réalité auprès des utilisateurs. Peu de gens possèdent un lecteur d’empreintes digitales et moins encore sont prêts à le transporter lors de leurs déplacements. C’est pour ces raisons que la forme la plus répandue d’authentification est celle du mot de passe, c’est-à-dire celle où l'utilisateur partage avec son ordinateur une information secrète et identifiable par celui-ci.